TDF 2016 nos Tops et nos Flops

photo Frederic Poirier

photo Frederic Poirier

On vient d’éteindre la télé du camping, le Tour de France 2016 est terminé.
Encore une fois, 3 semaines à regarder les stars rouler sur nos routes et se rendre compte ce qu’est le cyclisme Pro, 3 semaines à espérer que nos p’tits gars brillent, 3 semaines à voir des églises et des chateaux vus de haut et 3 semaines à se dire « de toute façon c’est plié » mais à regarder malgré tout parce que tout peut arriver…même voir Froomy courir sur la montée du Ventoux.

Bref, on s’est régalé comme tous les ans. En plus, cerise sur le gateau, bien que tout le monde l’attendait (ce qui est souvent mauvais signe pour un Français), Romain Bardet a fait le show. Il avait dit « la 3ème semaine est la mienne ». La veille de son coup de poker il avait annoncé qu’il n’en resterait pas là et qu’il tenterait tout ce qu’il faut pour aller chercher la victoire. Au final, Bardet sur le podium, devant Quintana. On n’en revient toujours pas. Ce #TDF2016 (comme on dit quand on est à la mode il parait) fut un bon Tour mais en bon français, on n’a toujours un truc à ajouter, une opinion à donner, alors voilà :

Nos Tops et Flops du #TDF2016

Flops : on ne dit pas que c’est nul, que c’est raté ou qu’on aurait fait mieux, mais juste que nous n’avons pas aimé :

Gérard Holtz : Quand Froome et Nibali chutent dans une descente détrempée, notre cher Gégé national lui ne voit là qu’une roue qui tourne et une occasion pourrie de lancer une polémique « Nibali : moteur ou pas ». Monsieur « j’aime le vélo » était déjà celui qui avait demandé à Froome « Est-ce que vous vous dopez ? » Foutez la paix un peu au vélo et occupez-vous de la Russie et de ses athlètes.

Les déchets : Un truc qui nous agace depuis des années, c’est de voir les coureurs jeter leurs déchets sur les routes. lancer un bidon fait partie du spectacle mais balancer tous les papiers d’emballage comme des gorets franchement, on n’arrive pas à l’accepter. Messieurs les coureurs pros, faites un effort et montrez l’exemple svp !!!

Les cons sur la route : Les 1% de spectateurs qui rivalisent de conneries pour passer à la télé, pour un selfie flou ou qui ne font pas du tout attention aux coureurs. Sérieusement, tu expliques comment à ton patron (qui t’a vu à  la télé) que tu étais en slip au milieu de la route en train de courir en chaussettes ?

Mark Cavendish : T’invites tes potes à une super soirée chez toi. Ils viennent tous et vers 22h, le beau gosse de l’équipe te dit qu’il a choppé 4 nanas et que maintenant il se casse parce qu’il est invité à une autre soirée…C’est un peu ce qu’on a ressenti quand Cavendish s’est barré en plein milieu du Tour pour préparer les JO.

toadLes casques POC : Ils sont surement hyper sécurisants, aérodynamiques et ventilés mais les casques de l’équipe Cannondale… on n’arrive pas à digérer leur design. Encore heureux qu’ils ne soient pas rouge et blanc sinon on on aurait cru jouer à Mario Kart.

Le Mont-Ventoux : On comprend les raisons, on adhère à la décision, l’étape restera dans l’histoire mais décapiter le Grand Pelé, ça fait toujours mal au ventre.

Quintana : Ce mec ne veut pas gagner, il se contente de ne pas perdre. Sûrement un grand champion, mais si on devait jouer au foot avec lui, on le mettrait dans les cages tellement il défend sans jamais attaquer.

La déception : Thibault Pinot et Tom Dumoulin n’iront pas à Rio parce qu’ils ont voulu tout donner à la plus belle course du monde. Quelle tristesse de ne pas voir ces 2 champions aux JO.

Nos Tops : quoi qu’on dise de cette édition 2016, y’a des trucs qui vont nous rester en mémoire.

La classe de Peter Sagan : Ce mec fait tout ! Les sprints, les échappées, le coéquipier modèle prêt à mourir pour son équipe, le spectacle. Il parait qu’après les étapes, c’est lui qui lave tous les vélos de l’équipe, qu’il masse ses potes et qu’il prépare le diner. Et en plus il gagne. Si quelqu’un à une machine à cloner, on voudrait l’emprunter quelques jours svp.

Christopher Froome : Certes il a la meilleure équipe, une position comique sur son vélo et des conditions matérielles que des équipes françaises n’auront jamais mais ce mec est un bosseur et il a la gagne en lui. S’il décide de passer au triathlon un jour, il fera des victimes à Hawaï.

L’humour : Que ce soit la réponse d’Astana aux accusations de moteur dans le vélo de Nibali (ils ont remercié leur équipementier d’avoir des roulements d’une telle qualité), les Twits de Romain Bardet (à suivre absolument) ou Froome qui se compare à un Pokémon après l’accident du Ventoux, on a aimé l’humour et l’auto-dérision de ces champions.

Nos Français : Bien-sûr on pense à Bardet mais les autres frenchies ont animé le Tour sans relâche. Coquard si près du but face à Sagan, Alaphilippe et ses combats face à Pantano, Pierre Rolland qui ne lâche jamais mais attaque toujours … ces mecs nous ont fait pas mal vibrer et c’est ce qu’on adore sur le TDF.

Demain, on reprend nos vélos, on va rouler sur nos belles routes de France en embarquant nos gamins qui mettront des heures à choisir quel maillot ils vont mettre (entre le Jaune, l’AG2R, le FDJ ou le Tinkoff), se prendront pour des Bardet dans les bosses, referont le sprint de Sagan et Coquard à chaque pancarte et fileront dans des descentes à la Alaphilippe (mais on interdira la technique de Froome).
La télé est éteinte, on ne la rallumera que les 18 et 20 août pour suivre le triathlon aux JO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>